Passer directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec

Carte de glace - image satellite Radarsat-2

Carte de glace produite pour la prévention des inondations par embâcle et la surveillance des glaces de rivières lors de la crue printanière, de redoux hivernaux ou encore lors de problématiques d'embâcles de frasil.

Ces images sont obtenues grâce à un partenariat entre Sécurité publique Canada et le MSP, facilité par l'entremise du Plan d'action Saint-Laurent. Il est maintenant possible pour les conseillers régionaux en sécurité civile de commander, par l’entremise du Centre des opérations gouvernementales, des images Radarsat-2. Celles-ci sont transformées en cartes de glace qui sont utilisées pour surveiller, gérer et intervenir lors d’un risque d’embâcle ou d’inondation par embâcle.

Radarsat-2 est un satellite radar commercial canadien de prochaine génération offre de puissantes capacités techniques novatrices qui permettent de faciliter la surveillance maritime, la surveillance des glaces, la gestion des catastrophes, la surveillance environnementale, la gestion des ressources ainsi que les activités de cartographie au Canada et dans le monde entier.

Les modes utilisés pour les acquisitions sont les suivantes: la haute résolution avec la polarisation croisée HH HV. La largeur d'une image est alors de 50 km et la résolution est de 10 m. La très haute résolution avec la polarisation HH. La largeur d'une image est alors de 20 km et la résolution est de 3 m.

Les images réalisées par Radarsat-2 sont livrées au MSP et traitées par l’équipe de la géomatique de la Direction des technologies de l’information. Ce traitement, effectué à l’aide d’un algorithme développé par le laboratoire de télédétection de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Centre Eau Terre Environnement, permet à la carte de glace de prendre naissance.

L'algorithme développé par l'INRS permet d'identifier le type de glace en fonction de la rugosité interne de la glace (présence de bulles d'air) et de la rugosité de la surface du couvert de glace (présence de blocs et d'amoncellement).

Les différentes classes de la légende permettent d'identifier les types de glace suivantes :

Glace noire : le terme exact de ce type de glace est « glace columnaire », en raison de la forme verticale et allongée des cristaux qui la compose. La glace noire est une glace généralement transparente puisqu’elle ne contient que peu ou pas de bulles d’air. Elle se forme par refroidissement, en eau plutôt calme, d’où son appellation parfois de « glace thermique ». Sa surface est très lisse.

Glace blanche : elle comprend la glace de frasil ou la glace de neige. La glace de frasil se forme en eau turbulente et très froide. Composée de fins cristaux arrondis. Ces grains s’accumulent et remontent à la surface pour former des radeaux de glace en mouvement. Ces radeaux finissent par être suffisamment rapprochés pour geler ensemble (glace agglomérée). Contient beaucoup de bulles d’air. Sa surface est légèrement à moyennement rugueuse. La glace de neige est habituellement formée par le regel de la neige qui a été inondée soit par la pluie, soit par une résurgence d’eau sur la glace.

Glace consolidée : couvert de glace formé par l’empilement et le gel de diverses formes de glace en mouvement. Ce peut être des radeaux qui se superposent ou des morceaux de glace détachés à un endroit et qui s’empilent à un autre. Surface moyennement rugueuse à très rugueuse.

Deux légendes sont utilisées selon la saison en cours et selon l'état de dégradation de la glace: une légende d'hiver et une légende de printemps.

LIMITATIONS : la carte de glace est issue d'un processus automatisé de traitement d'image satellite radar. Ce processus comporte des incertitudes d'interprétation qui peuvent être reliées aux conditions climatiques qui prévalaient lors de l'acquisition de l'image ou par des caractéristiques physiques du cours d'eau (présence de haut fond, d'iles ou de rapides). Elles dépendent aussi de la résolution des images initiales. Ainsi, bien que la carte de glace créée est représentative de la réalité, il peut exister certaines erreurs d’identification des conditions de glace au niveau local. L'utilisation du produit est optimisé lorsqu'il est conjugué avec des observations terrain.

But: Le type de glace en présence, le frasil, les amoncellements de glace, les embâcles et les chenaux en eau libre peuvent être identifiés grâce aux images prises par Radarsat-2. En un seul coup d’œil, on obtient un portrait précis de la situation sur l’ensemble d’un cours d’eau.

Ainsi, les images satellites représentent un outil d’aide à la décision. À titre d’exemple, elles permettent d’identifier, même au travers de la neige, les secteurs où le couvert de glace est le plus fragile et, par conséquent, d’effectuer des travaux préventifs sur les couverts de glace afin de prévenir les risques d’inondations.

De plus, lors d’un redoux hivernal ou de la fonte printanière, les images radars sont utilisées pour surveiller la formation d’embâcles et le déplacement des glaces le long des rivières lors de débâcles. Ceci permet à la Sécurité civile et aux autorités municipales de coordonner plus efficacement les mesures à prendre.

Organisation

Ministère de la Sécurité publique

Consulter toutes les données de Ministère de la Sécurité publique

Consulter l'accueil de Gouvernement du Québec

Catégories

Mots-Clés

Responsabilité

Les diffuseurs ne peuvent garantir l'exactitude, la précision ou l'intégralité des données mises à votre disposition sur ce site. »

Carte de glace produite pour la prévention des inondations par embâcle et la surveillance des glaces de rivières lors de la crue printanière, de redoux hivernaux ou encore lors de problématiques d'embâcles de frasil.

Ces images sont obtenues grâce à un partenariat entre Sécurité publique Canada et le MSP, facilité par l'entremise du Plan d'action Saint-Laurent. Il est maintenant possible pour les conseillers régionaux en sécurité civile de commander, par l’entremise du Centre des opérations gouvernementales, des images Radarsat-2. Celles-ci sont transformées en cartes de glace qui sont utilisées pour surveiller, gérer et intervenir lors d’un risque d’embâcle ou d’inondation par embâcle.

Radarsat-2 est un satellite radar commercial canadien de prochaine génération offre de puissantes capacités techniques novatrices qui permettent de faciliter la surveillance maritime, la surveillance des glaces, la gestion des catastrophes, la surveillance environnementale, la gestion des ressources ainsi que les activités de cartographie au Canada et dans le monde entier.

Les modes utilisés pour les acquisitions sont les suivantes: la haute résolution avec la polarisation croisée HH HV. La largeur d'une image est alors de 50 km et la résolution est de 10 m. La très haute résolution avec la polarisation HH. La largeur d'une image est alors de 20 km et la résolution est de 3 m.

Les images réalisées par Radarsat-2 sont livrées au MSP et traitées par l’équipe de la géomatique de la Direction des technologies de l’information. Ce traitement, effectué à l’aide d’un algorithme développé par le laboratoire de télédétection de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Centre Eau Terre Environnement, permet à la carte de glace de prendre naissance.

L'algorithme développé par l'INRS permet d'identifier le type de glace en fonction de la rugosité interne de la glace (présence de bulles d'air) et de la rugosité de la surface du couvert de glace (présence de blocs et d'amoncellement).

Les différentes classes de la légende permettent d'identifier les types de glace suivantes :

Glace noire : le terme exact de ce type de glace est « glace columnaire », en raison de la forme verticale et allongée des cristaux qui la compose. La glace noire est une glace généralement transparente puisqu’elle ne contient que peu ou pas de bulles d’air. Elle se forme par refroidissement, en eau plutôt calme, d’où son appellation parfois de « glace thermique ». Sa surface est très lisse.

Glace blanche : elle comprend la glace de frasil ou la glace de neige. La glace de frasil se forme en eau turbulente et très froide. Composée de fins cristaux arrondis. Ces grains s’accumulent et remontent à la surface pour former des radeaux de glace en mouvement. Ces radeaux finissent par être suffisamment rapprochés pour geler ensemble (glace agglomérée). Contient beaucoup de bulles d’air. Sa surface est légèrement à moyennement rugueuse. La glace de neige est habituellement formée par le regel de la neige qui a été inondée soit par la pluie, soit par une résurgence d’eau sur la glace.

Glace consolidée : couvert de glace formé par l’empilement et le gel de diverses formes de glace en mouvement. Ce peut être des radeaux qui se superposent ou des morceaux de glace détachés à un endroit et qui s’empilent à un autre. Surface moyennement rugueuse à très rugueuse.

Deux légendes sont utilisées selon la saison en cours et selon l'état de dégradation de la glace: une légende d'hiver et une légende de printemps.

LIMITATIONS : la carte de glace est issue d'un processus automatisé de traitement d'image satellite radar. Ce processus comporte des incertitudes d'interprétation qui peuvent être reliées aux conditions climatiques qui prévalaient lors de l'acquisition de l'image ou par des caractéristiques physiques du cours d'eau (présence de haut fond, d'iles ou de rapides). Elles dépendent aussi de la résolution des images initiales. Ainsi, bien que la carte de glace créée est représentative de la réalité, il peut exister certaines erreurs d’identification des conditions de glace au niveau local. L'utilisation du produit est optimisé lorsqu'il est conjugué avec des observations terrain.

But: Le type de glace en présence, le frasil, les amoncellements de glace, les embâcles et les chenaux en eau libre peuvent être identifiés grâce aux images prises par Radarsat-2. En un seul coup d’œil, on obtient un portrait précis de la situation sur l’ensemble d’un cours d’eau.

Ainsi, les images satellites représentent un outil d’aide à la décision. À titre d’exemple, elles permettent d’identifier, même au travers de la neige, les secteurs où le couvert de glace est le plus fragile et, par conséquent, d’effectuer des travaux préventifs sur les couverts de glace afin de prévenir les risques d’inondations.

De plus, lors d’un redoux hivernal ou de la fonte printanière, les images radars sont utilisées pour surveiller la formation d’embâcles et le déplacement des glaces le long des rivières lors de débâcles. Ceci permet à la Sécurité civile et aux autorités municipales de coordonner plus efficacement les mesures à prendre.

Données et ressources additionnelles (5)

Licence Creative Commons - Attribution 4.0 [Open Data]

Fiche descriptive du jeu

Champ Valeur
Responsable Ministère de la Sécurité publique du Québec
Courriel serge.legare[a]msp.gouv.qc.ca
Fréquence de mise à jour Au besoin
Couverture géographique Tout le Québec
Couverture temporelle
Informations complémentaires
Source (URL) http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/
Mise à jour 2016-08-04 15:36 UTC
Diffusion initiale 2013-04-09 16:10 UTC
Identifiant 4a05016f-fa46-4b1d-94cf-ff45b4cb9391