Vulnérabilité aux changements climatiques

Polygones représentant les secteurs vulnérables aux pluies abondantes, aux vagues de chaleur, aux tempêtes destructrices, aux sécheresses et aux crues. La vulnérabilité correspond à la propension ou la prédisposition d’un système (collectivité, infrastructures et milieu naturel) à subir des dommages causés par la manifestation d’un aléa climatique. Elle varie en fonction de la nature, de l’ampleur et du rythme de l’évolution de la manifestation ainsi que de la variation du climat à laquelle le système est exposé, de la sensibilité de ce système et de sa capacité d’adaptation.

Le Plan climat 2020-2030 vise, entre autres, la bonification des outils de planification et de réglementation en urbanisme. Montréal s’est ainsi engagée à mettre à jour l’analyse de vulnérabilité aux changements climatiques, dont la carte des îlots de chaleur, réalisée dans le cadre du Plan d’adaptation aux changements climatiques de l’agglomération de Montréal 2015-2020 et à l’intégrer dans le prochain plan d’urbanisme et de mobilité. De plus, afin de faire le point sur l’évolution du Plan climat, la Ville de Montréal publie annuellement une reddition de comptes de ses 46 actions ainsi que de ses huit indicateurs, dont l’état des différents aléas climatiques illustré par les cartes de vulnérabilité.

Les données peuvent également être consultées sur la carte interactive des vulnérabilités aux aléas climatiques de l'agglomération de Montréal.

Données et ressources (30)

Fiche descriptive du jeu de données

Organisation Ville de Montréal
Catégories Environnement, ressources naturelles et énergie
Étiquettes Chaleur
Changement climatique
Crue
Environnement
GES
Gaz à effet de serre
Pluie
Résilience
Sécheresse
Tempête
Licence Attribution (CC-BY 4.0)
Citation recommandée VILLE DE MONTRÉAL. Vulnérabilité aux changements climatiques, [Jeu de données], dans Données Québec, 2017, mis à jour le 18 mars 2024. [https://www.donneesquebec.ca/recherche/dataset/vmtl-vulnerabilite-changements-climatiques], (consulté le 20 mai 2024).
Responsable Bureau de la transition écologique et de la résilience
Courriel donneesouvertes@montreal.ca
Fréquence de mise à jour Au besoin
Couverture géographique Territoire de la ville de Montréal
Couverture temporelle 2015/2022
Informations complémentaires

La vulnérabilité s’obtient en multipliant la sensibilité physique avec la somme des sensibilités sociale, territoriale et environnementale. Les sensibilités sociale, territoriale et environnementale correspondent à la proportion dans laquelle une collectivité, les infrastructures et le milieu naturel sont susceptibles d’être affectés par la manifestation d’un aléa climatique. La sensibilité physique, aussi appelée exposition, correspond au degré auquel un territoire est touché par des aléas climatiques.

Plusieurs données sont nécessaires au calcul des vulnérabilités:

  • Sensibilité physique : Données mesurées ou modélisées (p. ex. îlots de chaleur)
  • Sensibilité sociale : Données démographiques de Statistique Canada et indice économique du Service de la diversité et l’inclusion sociale de la Ville de Montréal
  • Sensibilité territoriale : Sept types d’infrastructures (routes, rails, commodités souterraines, conduites d’égout et bâtiments), sites critiques (installations reliées à la santé et à la sécurité ainsi que les installations municipales) et les lieux d’intérêts (écoles, ponts, garderies, métro)
  • Sensibilité environnementale : canopée et milieu naturel (évaluée seulement pour les vagues de chaleur en raison de la disponibilité limitée des données)

La maille territoriale utilisée pour traiter les données est la même pour tous les aléas, soit une cellule carrée de 25 m par 25 m. Afin d’évaluer si la vulnérabilité de notre territoire aux aléas climatiques a diminué depuis 2015, l’analyse produite dans le cadre du Plan d’adaptation aux changements climatiques de l’agglomération de Montréal 2015-2020 a été refaite selon le nouveau découpage. Une analyse géographique a été faite lorsque possible, c’est-à-dire lorsque les impacts touchaient des infrastructures spécifiques ou des groupes de personnes pour lesquels des données géographiques étaient disponibles.

La méthodologie utilisée a été adaptée de celle présentée dans le rapport Analyser la vulnérabilité sociétale et territoriale aux inondations en milieu urbain dans le contexte des changements climatiques, en prenant comme cas d’étude la Ville de Montréal produit pour Ouranos et bonifiée par le Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal.

La Ville de Montréal et l’UQAM ont remporté le prix Vectora 2022 décerné par l’Association de géomatique municipale du Québec (AGMQ) pour leurs travaux sur l’analyse de vulnérabilité et les îlots de chaleur. Cette récompense honorifique est décernée tous les deux ans depuis 2000, à une personne ou à une organisation, en reconnaissance de l’importance de ses réalisations dans le domaine de la géomatique.

Source (URL) https://montreal.ca/transition-ecologique
Respect des lignes directrices 100.0%
Dernière modification (métadonnées ou ressources) 2024-03-18 16:12 EDT
Diffusion initiale 2017-07-31 09:24 EDT
Identifiant 3603f75a-1963-4130-9fc5-ab3e7272211a