Passer directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec

Système de grilles vectorielles pour une infrastructure québécoise de données spatiales Flux RSS - Système de grilles vectorielles pour une infrastructure québécoise de données spatiales

Le système de grilles vectorielles offre une infrastructure spatiale et statistique qui permet l’intégration de données environnementales et socioéconomiques. Son exploitation permet le croisement de différentes données spatiales à l’intérieur de mêmes unités de grille. Les résultats de projets obtenus à l’aide de ce système de grilles peuvent être plus facilement mis en relation.
Ce système de grilles forme l’infrastructure géographique et statistique des Comptes des terres du Québec méridional de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Il forme le contexte géospatial et statistique pour l’élaboration d’une comptabilité des écosystèmes au Québec.
Dans l’objectif d’améliorer le système de grilles vectorielles et les Comptes des terres du Québec méridional et de mieux anticiper les futurs besoins des utilisateurs, nous souhaiterions être informés de leur utilisation (champ d’application, objectifs de l’utilisation, territoire, association avec d’autres produits, etc.). Vous pouvez nous écrire à l’adresse : maxime.keith@stat.gouv.qc.ca.
Ce système de grilles permet l’intégration spatiale de données diverses relatives, par exemple, aux populations humaines, à l’économie ou aux caractéristiques des terrains. L’ISQ souhaite encourager l’utilisation de ce système dans le cadre de projets qui nécessitent l’intégration de plusieurs sources de données, l’analyse de ces données selon différentes échelles spatiales et le suivi de ces données dans le temps. Les références géographiques fixes des grilles simplifient la compilation des statistiques selon différents découpages territoriaux et facilitent le suivi des changements dans le temps. En particulier, le système de grilles favorise la cohérence des données à l’échelle provinciale.
L’intersection spatiale de la grille et de la couche de données spatiales à intégrer permet de reporter l’information sous-jacente de la couche à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Dans le cas des Comptes des terres du Québec méridional, l’intersection spatiale de la grille et de chacune des deux couches de couverture terrestre (décennies des années 1990 et des années 2000) a permis de reporter la couverture dominante à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Le jeu de fichiers matriciels des Comptes des terres du Québec méridional est le résultat de cette intersection.
Caractéristiques :
Le produit comprend deux grilles vectorielles : une formée de cellules de 1 km² (ou 1 000 m de côté), qui couvre tout le Québec, et une autre de cellules de 2 500 m² (ou 50 m de côté, soit un quart d’hectare), qui s’emboîte parfaitement dans la première et couvre le territoire québécois situé au sud du 52e parallèle. À noter que la nomenclature de ce système, conçue selon un plan cartésien, a été élaborée afin qu’il soit possible d’y intégrer des cellules à des résolutions plus fines (jusqu’à 5 mètres de côté).
Techniquement, la grille aux 50 m est morcelée par MRC ou par partie de MRC (312 parties) afin d’éviter de dépasser trois millions de cellules par partie de grille et ainsi de faciliter les traitements géospatiaux. Cette grille comprend un total d’environ 350 millions de cellules ou 875 000 km2.
Format : Géodatabase de fichier (ESRI)
Informations attributaires des cellules de 50 m :

  • code unique de la cellule (ID_m50);

  • code géographique de la municipalité de juin 2017 (CO_MUN_2017);

  • code de la région naturelle du cadre écologique de référence du Québec (CERQ_NV2);

  • codes des classes de couverture pour le début (t0) et la fin (t1) de période (CL_COUV_T00 et CL_COUV_T01).

Classes d’entités complémentaires :

  • index des parties de la grille;

  • découpage des municipalités, MRC et régions administratives de juin 2017 (Source : Système sur les découpages administratifs [SDA] du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles [MERN]);

  • découpage du niveau 2 du CERQ (Source : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques [MDDELCC]).

Processus géospatiaux livrés avec la grille :

  • ModelBuilder ArcGis permettant l’intersection spatiale et la sélection de la valeur dominante de la couche géographique devant peupler la grille;

  • ModelBuilder permettant la compilation statistique de résultats selon différents découpages.

Information complémentaire sur la grille dans le rapport Comptes des terres du Québec méridional paru en octobre 2018 (p. 46).
Visualisez les résultats des Comptes des terres du Québec méridional sur la carte interactive de l'Institut de la statistique du Québec.

Le système de grilles vectorielles offre une infrastructure spatiale et statistique qui permet l’intégration de données environnementales et socioéconomiques. Son exploitation permet le croisement de différentes données spatiales à l’intérieur de mêmes unités de grille. Les résultats de projets obtenus à l’aide de ce système de grilles peuvent être plus facilement mis en relation.
Ce système de grilles forme l’infrastructure géographique et statistique des Comptes des terres du Québec méridional de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Il forme le contexte géospatial et statistique pour l’élaboration d’une comptabilité des écosystèmes au Québec.
Dans l’objectif d’améliorer le système de grilles vectorielles et les Comptes des terres du Québec méridional et de mieux anticiper les futurs besoins des utilisateurs, nous souhaiterions être informés de leur utilisation (champ d’application, objectifs de l’utilisation, territoire, association avec d’autres produits, etc.). Vous pouvez nous écrire à l’adresse : maxime.keith@stat.gouv.qc.ca.
Ce système de grilles permet l’intégration spatiale de données diverses relatives, par exemple, aux populations humaines, à l’économie ou aux caractéristiques des terrains. L’ISQ souhaite encourager l’utilisation de ce système dans le cadre de projets qui nécessitent l’intégration de plusieurs sources de données, l’analyse de ces données selon différentes échelles spatiales et le suivi de ces données dans le temps. Les références géographiques fixes des grilles simplifient la compilation des statistiques selon différents découpages territoriaux et facilitent le suivi des changements dans le temps. En particulier, le système de grilles favorise la cohérence des données à l’échelle provinciale.
L’intersection spatiale de la grille et de la couche de données spatiales à intégrer permet de reporter l’information sous-jacente de la couche à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Dans le cas des Comptes des terres du Québec méridional, l’intersection spatiale de la grille et de chacune des deux couches de couverture terrestre (décennies des années 1990 et des années 2000) a permis de reporter la couverture dominante à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Le jeu de fichiers matriciels des Comptes des terres du Québec méridional est le résultat de cette intersection.
Caractéristiques :
Le produit comprend deux grilles vectorielles : une formée de cellules de 1 km² (ou 1 000 m de côté), qui couvre tout le Québec, et une autre de cellules de 2 500 m² (ou 50 m de côté, soit un quart d’hectare), qui s’emboîte parfaitement dans la première et couvre le territoire québécois situé au sud du 52e parallèle. À noter que la nomenclature de ce système, conçue selon un plan cartésien, a été élaborée afin qu’il soit possible d’y intégrer des cellules à des résolutions plus fines (jusqu’à 5 mètres de côté).
Techniquement, la grille aux 50 m est morcelée par MRC ou par partie de MRC (312 parties) afin d’éviter de dépasser trois millions de cellules par partie de grille et ainsi de faciliter les traitements géospatiaux. Cette grille comprend un total d’environ 350 millions de cellules ou 875 000 km2.
Format : Géodatabase de fichier (ESRI)
Informations attributaires des cellules de 50 m :

  • code unique de la cellule (ID_m50);

  • code géographique de la municipalité de juin 2017 (CO_MUN_2017);

  • code de la région naturelle du cadre écologique de référence du Québec (CERQ_NV2);

  • codes des classes de couverture pour le début (t0) et la fin (t1) de période (CL_COUV_T00 et CL_COUV_T01).

Classes d’entités complémentaires :

  • index des parties de la grille;

  • découpage des municipalités, MRC et régions administratives de juin 2017 (Source : Système sur les découpages administratifs [SDA] du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles [MERN]);

  • découpage du niveau 2 du CERQ (Source : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques [MDDELCC]).

Processus géospatiaux livrés avec la grille :

  • ModelBuilder ArcGis permettant l’intersection spatiale et la sélection de la valeur dominante de la couche géographique devant peupler la grille;

  • ModelBuilder permettant la compilation statistique de résultats selon différents découpages.

Information complémentaire sur la grille dans le rapport Comptes des terres du Québec méridional paru en octobre 2018 (p. 46).
Visualisez les résultats des Comptes des terres du Québec méridional sur la carte interactive de l'Institut de la statistique du Québec.

Le système de grilles vectorielles offre une infrastructure spatiale et statistique qui permet l’intégration de données environnementales et socioéconomiques. Son exploitation permet le croisement de différentes données spatiales à l’intérieur de mêmes unités de grille. Les résultats de projets obtenus à l’aide de ce système de grilles peuvent être plus facilement mis en relation.
Ce système de grilles forme l’infrastructure géographique et statistique des Comptes des terres du Québec méridional de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Il forme le contexte géospatial et statistique pour l’élaboration d’une comptabilité des écosystèmes au Québec.
Dans l’objectif d’améliorer le système de grilles vectorielles et les Comptes des terres du Québec méridional et de mieux anticiper les futurs besoins des utilisateurs, nous souhaiterions être informés de leur utilisation (champ d’application, objectifs de l’utilisation, territoire, association avec d’autres produits, etc.). Vous pouvez nous écrire à l’adresse : maxime.keith@stat.gouv.qc.ca.
Ce système de grilles permet l’intégration spatiale de données diverses relatives, par exemple, aux populations humaines, à l’économie ou aux caractéristiques des terrains. L’ISQ souhaite encourager l’utilisation de ce système dans le cadre de projets qui nécessitent l’intégration de plusieurs sources de données, l’analyse de ces données selon différentes échelles spatiales et le suivi de ces données dans le temps. Les références géographiques fixes des grilles simplifient la compilation des statistiques selon différents découpages territoriaux et facilitent le suivi des changements dans le temps. En particulier, le système de grilles favorise la cohérence des données à l’échelle provinciale.
L’intersection spatiale de la grille et de la couche de données spatiales à intégrer permet de reporter l’information sous-jacente de la couche à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Dans le cas des Comptes des terres du Québec méridional, l’intersection spatiale de la grille et de chacune des deux couches de couverture terrestre (décennies des années 1990 et des années 2000) a permis de reporter la couverture dominante à l’intérieur de chaque cellule de la grille. Le jeu de fichiers matriciels des Comptes des terres du Québec méridional est le résultat de cette intersection.
Caractéristiques :
Le produit comprend deux grilles vectorielles : une formée de cellules de 1 km² (ou 1 000 m de côté), qui couvre tout le Québec, et une autre de cellules de 2 500 m² (ou 50 m de côté, soit un quart d’hectare), qui s’emboîte parfaitement dans la première et couvre le territoire québécois situé au sud du 52e parallèle. À noter que la nomenclature de ce système, conçue selon un plan cartésien, a été élaborée afin qu’il soit possible d’y intégrer des cellules à des résolutions plus fines (jusqu’à 5 mètres de côté).
Techniquement, la grille aux 50 m est morcelée par MRC ou par partie de MRC (312 parties) afin d’éviter de dépasser trois millions de cellules par partie de grille et ainsi de faciliter les traitements géospatiaux. Cette grille comprend un total d’environ 350 millions de cellules ou 875 000 km2.
Format : Géodatabase de fichier (ESRI)
Informations attributaires des cellules de 50 m :

  • code unique de la cellule (ID_m50);

  • code géographique de la municipalité de juin 2017 (CO_MUN_2017);

  • code de la région naturelle du cadre écologique de référence du Québec (CERQ_NV2);

  • codes des classes de couverture pour le début (t0) et la fin (t1) de période (CL_COUV_T00 et CL_COUV_T01).

Classes d’entités complémentaires :

  • index des parties de la grille;

  • découpage des municipalités, MRC et régions administratives de juin 2017 (Source : Système sur les découpages administratifs [SDA] du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles [MERN]);

  • découpage du niveau 2 du CERQ (Source : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques [MDDELCC]).

Processus géospatiaux livrés avec la grille :

  • ModelBuilder ArcGis permettant l’intersection spatiale et la sélection de la valeur dominante de la couche géographique devant peupler la grille;

  • ModelBuilder permettant la compilation statistique de résultats selon différents découpages.

Information complémentaire sur la grille dans le rapport Comptes des terres du Québec méridional paru en octobre 2018 (p. 46).
Visualisez les résultats des Comptes des terres du Québec méridional sur la carte interactive de l'Institut de la statistique du Québec.

Données et ressources additionnelles (1)

Données

FGDB
Système de grilles vectorielles
Système de grilles vectorielles d’une résolution de 50 mètres pour une...





Fiche descriptive du jeu

Champ Valeur
Organisation Institut de la statistique du Québec
Mots-Clés comptabilité des écosystèmes , comptes des terres , comptes environnement , grilles vectorielles , infrastructure géographique , infrastructure spatiale ,
Responsable Direction des statistiques sectorielles et du développement durable (DSSDD) et Direction de la diffusion et des communications (DDC).
Courriel maxime.keith[a]stat.gouv.qc.ca
Fréquence de mise à jour Irrégulier
Couverture géographique Autre
Couverture temporelle S. O.
Informations complémentaires

Ces données géographiques sont diffusées dans un format vectoriel dans le système de projection cartographique d’Albers pour le Québec (NAD 83).

Source (URL) http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/environnement/index.html
Respect des lignes directrices 80.0%
Mise à jour (métadonnées ou ressources) 2019-05-14 14:51 UTC
Diffusion initiale 2019-02-21 20:15 UTC
Identifiant 0734819f-460a-4dcd-9699-5c4c398ab651

Responsabilité

Les diffuseurs ne peuvent garantir l'exactitude, la précision ou l'intégralité des données mises à votre disposition sur ce site.